Pose des lames PVC clipsables ARTENS Trendy taupe cerusé de Leroy Merlin

Touche quasi finale, la pose du sol souple à l'étage. Si pour le rez de chaussée et la salle de bain, nous avons opté pour du carrelage (voir l'article à ce sujet), pour les 3 chambres de l'étage et le hall de distribution, nous avons choisi des lames PVC clipsables.

Pour des raisons de coût bien sûr, mais pas que.

Durant un bon moment, nous avons hésité entre du sol stratifié ou des lames PVC, qu'elles soient clipsables ou à coller.

Après maintes recherches, notre choix s'est arrêté sur les lames PVC clipsables. Plusieurs raisons à cela :

  • la facilité de pose. Pas besoin de colle ou autre et une découpe très facile
  • les lames PVC ne craignent pas l'eau, contrairement au stratifié
  • le côté écologique. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, les lames PVC sont ce qu'il y a de plus écologique, avec notamment une absence totale de formaldéhyde qui peut être relâché dans l’air.
  • Les sols PVC sont très bien classé (A+) en d’émissions de COV.

Restait ensuite à trouver le bon prix pour équiper les 40m² de l'étage, mais aussi un design qui nous plaise. Après avoir vu beaucoup de choses, notre choix s'est arrêté sur la lame PVC clipsable taupe cerusé ARTENS Trendy à 19.90€ le m². 4mm d'épaisseur et 0.3mm de couche d'usure, nous espérons que cela conviendra, notamment pour les chambres des enfants.

Un effet bois sympa qui pouvait convenir à toutes les pièces. Car là aussi, nous ne voulions pas avoir un motif différent pour chaque pièce, notamment pour diminuer les pertes.

Une pose en 4 jours à 2

La pose est rapide et les découpes se font simplement au cutter.

Notre carreleur nous avait réalisé une chape maigre, pas besoin de sous-couche donc, nous avons réalisé la pose des lames PVC à même la chape.

Nous avons laissé un joint de dilatation tout autour des pièces grâce à des cales de dilatation afin de laisser environ 1cm de jeu sur tout le pourtour.

Les 30 cales de dilatation coûtent 5€, une seule boîte suffit puisque au fur et à mesure de l'avancée de la pose, on récupère les cales.

Les lames PVC sont relativement lourdes et donc, une fois clipsées les unes aux autres, impossible que le sol bouge de gauche à droite.

Seule difficulté, les angles spécifiques

La seule difficulté, mais qui aurait existé avec du stratifié ou tout autre sol, c'est la découpe des angles. Autour des menuiseries des portes notamment.

Faire des découpes parfaites prend du temps si on veut que ce soit bien fait. Au début, nous avons tenté à main levée, puis en faisant un modèle sur papier, mais le plus sûr a été d'acheter un gabarit de découpe conformateur d'angles.

Grâce à cet outil, nous pouvions parfaitement reproduire les angles sur papier, faire les découpes et vérifier que tout allait bien. Ainsi, le papier nous servait ensuite de modèle que nous reproduisions sur la lame. Gain de temps assuré !

Imaginez le gain de temps pour produire une telle découpe, deux menuiseries de portes côtes à côtes dans un angle.

Pose des plinthes

La partie la plus laborieuse. Nous avons choisi les plinthes assorties au sol (6.99€ la plinthe de 2.40m).

Déjà, la découpe n'est pas évidente, même avec une scie à onglet. Pour de simples angles droits, le fait que l'arrière de la plinthe ne soit pas droit (encoches) fait que la découpe n'est pas parfaite et oblige à retailler au cutter, ce qui prend pas mal de temps. Pour avoir ensuite fait la même chose avec des plinthes à coller en MDF, le résultat est dans ce second cas parfait du premier coup.

Ensuite, les plinthes ne sont pas parfaitement plates. Nous avons eu à retailler ces plinthes. Le sol est parfaitement plat (contrôlé plusieurs fois au niveau à bulle), mais certaines plinthes étaient légèrement courbes. Dommage.

Si ce n'est ces deux soucis, la pose est facile avec la méthode des clips.

Bilan

Au final, nous sommes ravis du résultat.

Ce fut long et fastidieux parfois, mais quand on veut un travail bien fait, c'est le prix à payer et le résultat est très satisfaisant.

Les lames PVC isolent bien niveau bruit et sont très agréables au toucher. Marcher dessus pieds-nus est un plaisir.

Si c'était à refaire, nous repartirions sur le même produit (à voir quand même dans la durée), mais à choisir, avec des plinthes MDF que nous peindrions !

Vous pourriez aussi aimer...

  • L'escalier de la peur
  • Pose des tapisseries
  • Carrelage posé par Bernard Sottero
  • L'escalier qui nous fait trébucher

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.