Carrelage posé par Bernard Sottero

Pour le carrelage, nous avons fait appel à Bernard Sottero pour la pose. Le choix du fournisseur de carrelage s'est par contre avéré plus compliqué. Les tarifs varient énormément d'un magasin à l'autre. Sans aucun doute, il faut aller voir plusieurs magasins pour trouver les meilleurs tarifs.

Bien faire le tour des magasins

Pour le carrelage principal, nous étions tous les deux d'accord sur du gris. Pas trop foncé pour ne pas trop assombrir la pièce (car tout le bas est réalisé avec le même carrelage).

Le choix du carrelage et de la faïence est toujours compliqué. Dur de se projeter sur le rendu d'une pièce entière quand on a que un ou deux carreaux sous les yeux en magasin.

Après un premier devis assez exorbitant, nous nous sommes rendus à Aucamville, chez SOLODEC. Difficile de toujours comparer les prix, puisque tous les magasins n'ont pas les même références. Mais par chance, les carreaux choisis pour la salle de bain étaient les mêmes dans les deux magasins.

Toujours du gris, mais plus clair, un carreau Alfalux Docks Anthracite 34x34.

Dans le premier magasin, 14.66€ HT, 10.79€ HT chez SOLODEC, soit 26% de réduction. Sur les 9m² nécessaires pour la salle d'eau, une économie de 42€ TTC quasiment.

Pour le sol du bas (69m² de besoin), nous n'avons pas trouvé la même référence, mais un carrelage très proche. Nous sommes passés de 19.43€ HT à 13.29€ HT chez SOLODEC. Plus de 30% de gain et 500€ d'économies à la clé, ce n'est pas négligeable.

14 tonnes de sable dans la maison

Voilà le sable qui servira à faire les chapes à l'étage et au rez de chaussée (7cm de chape). 14 tonnes (ça paraît pas comme ça !) pour 110m² environ.

A droite, la machine qui sert à faire le mélange et surtout, à pomper le tout pour le faire entrer dans la maison et à l'étage.

Mais avant ça, une opération attend Guillaume, la livraison du carrelage devant la maison. Le livreur dispose d'une grue pour déposer les palettes devant la maison, mais ne peut les faire rentrer directement dans le garage.

Donc, pour mettre le tout en sécurité dans le garage, il va falloir faire ça à la main ! Ca n'y paraît pas comme ça, mais le carrelage de ces deux palettes pèse 2.5 tonnes. Mais en à peine plus d'une heure, c'est plié (tout seul) et sans rien casser.

Mise en place de la chape à l'étage

Première étape pour Bernard Sottero, la réalisation d'une chape à l'étage. Car même si nous ne posons pas de carrelage dans les chambres (nous avons opté pour les lames clipsables en vinyle), il nous faut une chape.

7cm de chape donc qui pourront prendre le temps de sécher 3 semaines avant la pose des lames. En deux jours, c'est fait. C'est quand même impressionnant de voir tout ce sable dans la maison. 7cm d'épaisseur sur chaque pièce et un sacré boulot pour le carreleur.

Des joints de dilatation ont été posés sur tout le pourtour des pièces.

Bernard Sottero nous conseille tout de même de bien attendre que ce soit sec avant la pose de nos sols vinyles. Pour vérifier que c'est bien sec, on pose une lame sur le sol et on vérifie au bout de 15/20mn s'il y a de la condensation dessus.

Même si le vinyle ne craint pas de bouger, ce serait dommage d'avoir de l'humidité emprisonnée dessous, avec des risques de moisissures.

Suite à la pose du carrelage, nous avons donc commencé par la pose des tapisseries en ouvrant bien le haut de la maison tous les jours. Au bout de 15 jours, plus de condensation et nous n'avons posé les lames qu'une semaine après encore après séchage complet.

Au moins, nous sommes tranquilles de ce côté là.

 

Chape et pose de carrelage au rez-de-chaussée

Pour le carrelage du bas, le carreleur a réalisé la chape et posé de suite le carrelage dessus.

Ca va vite, c'est assez impressionnant et le résultat nous convient parfaitement. La couleur choisie n'assombrit pas trop la pièce.

Si nous avions du carrelage en trop (8m² environ), en revanche, il manquait environ 2m de plinthes. Mais Bernard a utilisé des chutes de carrelage pour réaliser des plinthes qui ont été posées dans la cuisine et qui seront derrières les meubles. Ce ne sera pas visible, mais au moins, nous avons des plinthes partout.

Comme nous avions du surplus de carrelage et que nous n'avions rien prévu pour habiller les caissons des WC suspendus, nous avons demandé au carreleur d'utiliser une partie du carrelage restant pour le bâti du WC du bas. Le rendu est très sympa.

Salle de bains

Gros morceau que la salle de bains, tant en termes de travail que financièrement, malgré seulement 9m² de surface.

Longtemps, nous avons hésité à prendre de la faïence pour opter plutôt pour de la peinture spéciale qui résiste à l'eau. Mais après mûre réflexion, nous avons opté pour la sécurité de la faïence.

9m² de carrelage au sol et 9m² de faïence et plus de 200€ rien que pour ce dernier poste. Comme pour le bas, les WC suspendus (non visibles sur la photo du dessous) qui sont dans la salle de bains sont faïencés au niveau du bâti.

Le carrelage affleure quasiment le receveur de douche qui se trouve à peine 1cm au-dessus du carrelage.

Seuils extérieurs

Voilà un poste que nous avions totalement "zappé". Nous pensions que ce serait comme pour les fenêtres, des seuils monoblocs tout fait, mais non, notre maçon et le carreleur trouvent que c'est dépassé et démodé.

Nous sommes donc allés acheter du carrelage extérieur pour la porte d'entrée et aussi la baie vitrée qui donnera sur la future terrasse.

20.55€ la boîte de 1.72m² chez Leroy Merlin, largement suffisant pour couvrir le tout.

 

Le garage

Guillaume travaillant beaucoup dans le garage, il voulait que ce dernier soit carrelé.

Au début, nous pensions le faire nous-même, après-coup. Même si ce n'était pas parfait, pas grave, ça reste un garage. Mais au final, nous avons préféré le faire faire par notre carreleur. D'une, nous allons manquer de temps avant le déménagement, et une fois installés, difficile de tout sortir du garage pour le carreler et surtout, comment faire pour le chauffe-eau thermodynamique ? Impossible à bouger.

Bref, autant le faire de suite.

Le carrelage est très basique, 8.90€ au m² TTC.

Le résultat est parfait et en plus du placo aux murs, cela permet d'avoir un garage fini et clair.

Bilan

Nous sommes très sincèrement ravis du résultat final. Bernard Sottero est un vrai professionnel qui connaît parfaitement son métier. Sur les 14 tonnes de sables commandées au départ, il devait en rester 30kg au final dans le jardin.

Planning respecté, toujours prêt à discuter de telle ou telle solution technique et pas avare en conseils !

Vous pourriez aussi aimer...

  • L'escalier de la peur
  • Pose des lames PVC clipsables ARTENS Trendy taupe cerusé de Leroy Merlin
  • Pose des tapisseries
  • L'escalier qui nous fait trébucher

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.